Livreur Masteos portant un carton de déménagement

Renovation

L'envers du décor

De la stratégie d’investissement jusqu’à la gestion locative, en passant par l’aménagement des biens : nous chérissons chaque investisseur avec une expérience « clé en main ». Comprenez donc que chaque projet fait l’objet d’une Success Story sans péripéties, puisque toute la grandeur des pouvoirs de Masteos réside dans le fait de vous transporter du début du conte jusqu’au dénouement, et cela (presque) sans transition. Une pirouette adressée à tout amateur d’ellipse temporelle, en somme.

Pour autant, force est de constater que certains rebondissements se doivent d'être racontés. C’est en tous les cas notre intime conviction depuis l’aventure dindonesque d’Antoine, l’un de nos monteurs de meubles.

Cartons de déménagement

Pour une fois, nous dérogeons à la règle en vous dévoilant les coulisses de notre saut dans le temps.

Pour faire simple, il s’agissait d'un vendredi se déroulant comme une journée tout à fait ordinaire : une fois notre transporteur arrivé à l’adresse du bien, Antoine en a profité pour réceptionner le jeu de clés assigné. Petit duplex Rouennais. 3 palettes de cargaison. Antoine a connu pire : le weekend sera vite arrivé.

Plot twist : ces clés n’ouvriront jamais la porte d'entrée.

Antoine reboucle avec nous. Aïe. Les clés - les bonnes - sont toujours posées sur le bureau d’Alex, notre Directeur des Opérations qui se trouve à Paris. S'entame alors une adroite négociation avec le transporteur pour que les palettes puissent être re-livrées une fois le weekend passé, une demande honorée dans un élan de charité. La team Masteos Travaux s’empresse alors de lui faire parvenir les clés en Chronopost 24H, pour la modique somme de 40€.

Plot twist : le colis a disparu.

Lundi matin : les palettes sont livrées et la Poste nous a prié de faire le deuil de feu notre colis. Masteos fait donc appel à un serrurier en urgence, dans l’espoir d’abréger sous peu cette fâcheuse épopée.

Plot twist : on attend toujours des news du serrurier.

Si l’on visualise aisément l’absence de joie sur le visage de notre cher Antoine qui patiente désormais depuis plusieurs heures sur le pas de l’entrée, imaginez maintenant sa stupéfaction lorsqu'il aperçût en face de lui l’un de ses amis qui - par chance - possède la faculté de crocheter les serrures (ne nous demandez pas d’explications).

Plot twist : cette personne ne parviendra jamais à ouvrir cette porte.

Deux heures plus tard, le dieu Masteos s'étant finalement décidé à quitter sa sieste divine pour répondre à nos prières, un petit miracle s’est produit. Notre monteur, ce héros, distingue malgré la tombée de la nuit une petite fenêtre ouverte. Le problème reste qu'elle se situe à l’étage du bâtiment et donc à plus de trois mètres du sol.

Gonflant ses muscles et s'armant d’un courage à toute épreuve, notre cher Antoine a donc escaladé murs et gouttières, sous les regards ébahis du voisinage (on imagine), avant de réaliser un mouvement de contorsion à en faire pâlir le Cirque du Soleil, pour se faufiler - enfin - par la providentielle ouverture. S’en est alors suivie une longue opération de déchargement des palettes par la fenêtre du rez-de-chaussée, afin de pouvoir - enfin - boucler cette journée. Sacré lundi.

Mardi matin : la serrure est changée, les clés sont remises, et notre cliente ne nous a pas caché s’être délectée du récit. On la comprend.

Et voilà ce qui se trame en coulisses. Ce n’est pas la partie la plus fun, on vous l’accorde. C’est d’ailleurs bien pour ça qu’on s’en occupe. Mais n’oublions pas que derrière chaque Success Story, se cache un Antoine.

Deux livreurs Masteos portant une cape de super héros
Construisez votre parc immobilier simplement, vous aussi, grâce à Masteos
Démarrez maintenant