Financement

Investissement locatif : comment préparer son dossier pour la banque ?

Lorsque se profile un projet locatif, à moins de payer leur bien immobilier comptant, les investisseurs passent systématiquement par l’étape cruciale de la recherche de financement. Les investisseurs aguerris le savent, un financement optimisé permet d'améliorer la performance de son projet locatif. La première étape est la plus triviale : la constitution d’un dossier d’investissement locatif pour la banque.

Vous allez ainsi devoir mettre toutes les chances de votre côté pour séduire votre banque (au sens figuré) tout en bénéficiant de l’effet de levier. Cela nécessite une certaine préparation. Gros plan sur les étapes de préparation vous permettant d’obtenir votre crédit dans les meilleures conditions possibles,

Les caractéristiques d'un bon dossier de financement d'un investissement locatif

Commençons par les bases : qu’est-ce qu’un bon dossier pour la banque dans le cadre d’un investissement locatif ? La réponse est unanime : un projet rentable. Cela peut paraître évident, mais ce qui est rentable à vos yeux ne l’est peut-être pas pour votre banquier.

L’établissement prêteur va notamment prêter une attention particulière à votre passé financier, à la stabilité de votre situation, à votre épargne, à vos revenus et au caractère sérieux de votre projet. Il va également calculer votre capacité d’endettement, laquelle ne doit théoriquement pas dépasser les 35%, prendre en compte le “reste à vivre” pour couvrir les dépenses de la vie courante et évaluer les risques.

À noter que pour calculer la rentabilité de votre projet d’investissement locatif, la banque ne tient généralement compte que de 70% des loyers que vous prévoyez de percevoir. Ce calcul prend en effet en considération les charges, les dépenses imprévues ou encore les impôts qui ponctionneront logiquement vos recettes.

Investissement locatif : 4 conseils pour monter un dossier de prêt immobilier qui séduit

Pour que la banque soit favorable au fait de vous accorder un crédit pour votre investissement locatif, vous devez monter un dossier en béton. Voici les conseils de nos experts. 

Soigner son compte plusieurs mois avant la demande

Le premier élément sur lequel la banque va se concentrer, en plus de votre niveau de revenus, c’est votre historique de comptes. Son but est de se faire une idée précise de votre niveau de vie, de vos dépenses et de votre capacité à épargner sur les derniers mois. Si vous êtes régulièrement dans le rouge avant la fin du mois, faites face à des retards de paiement ou s’il est clair que vous gérez mal votre budget, vous n’inspirerez pas confiance à votre banquier.

La solution pour lui faire bonne impression est de faire le tri dans vos finances en amont. Cette étape est importante, car elle montre à la banque votre sérieux et votre fiabilité quant à votre capacité à gérer vos finances. Ainsi, une fois votre projet de placement locatif défini, veillez à assainir la gestion de vos comptes en banque. 

Présenter les documents nécessaires

Le jour de la présentation de votre dossier d’investissement locatif à la banque, pensez à venir accompagné de toutes les pièces justificatives nécessaires. Il faut par exemple vous munir de votre carte d’identité, d’un justificatif de domicile, des derniers avis d’imposition, de vos bulletins de salaires et contrat de travail si vous êtes salarié ou encore de vos Kbis et liasses fiscales si vous êtes indépendant, l’objectif étant de présenter un dossier complet à votre organisme prêteur.

Miser sur la précision avec un plan de financement

En plus de ces documents personnels, l’idéal est de réunir toutes les informations relatives à votre projet d’investissement locatif. En bref, il convient de réaliser une forme de « business-plan ». On parle aussi de plan de financement. Le but est d’établir un budget prévisionnel simplifié mettant en adéquation les ressources (votre apport et le prêt de la banque) et les coûts liés à votre projet d’investissement locatif (prix d’achat du bien, frais de notaires, charges mensuelles, coûts de la garantie…).

Ce plan de financement, s’il est bien construit, permettra au banquier de juger du potentiel de votre investissement locatif et de votre capacité à assumer le remboursement de votre prêt. Il ne suffit cependant pas d’avancer des chiffres, encore faut-il apporter des preuves. Pensez à réunir tous les documents relatifs à votre projet immobilier, comme le montant de la taxe foncière, les éventuelles charges de copropriété, etc. Si des travaux sont à prévoir, sollicitez un ou plusieurs professionnels pour obtenir des devis. Quant à l’estimation de vos futurs loyers, l’idéal est de consulter l’Administration fiscale ainsi que différents agents immobiliers afin qu’ils vous fournissent des attestations de valeur locative

Savoir rassurer le banquier et « se vendre »

Le jour de votre rendez-vous avec votre banquier pour la présentation de votre dossier d’investissement locatif, vous devez le rassurer quant à la rentabilité de votre projet. Le fait d’expliquer en détails et avec transparence votre projet rassurera votre interlocuteur. Vous pouvez même vous munir d'indicateurs plus complexes que les habituels taux de rendement locatif, comme le taux de rendement interne de l'opération, histoire de le bluffer. S’il sent qu’il peut vous faire confiance pour rentabiliser votre bien locatif et rembourser votre emprunt, il n’aura aucun souci à vous accorder votre crédit.

Pour justifier le bien fondé de votre placement locatif auprès de votre banque, vous devez aussi réussir à lui prouver que vous connaissez le sujet, que vous agissez avec raison et dans l’objectif de vous construire un patrimoine sur le long terme.

En sollicitant plusieurs banques, vous augmentez vos chances !

La dernière astuce pour obtenir les meilleures conditions lors de votre emprunt immobilier est de solliciter plusieurs banques. Si certains particuliers investisseurs ne consultent que leur seul établissement bancaire par facilité, ce n’est pas la stratégie idéale. Il est souvent plus intéressant de faire jouer la concurrence afin de bénéficier de conditions plus avantageuses, mais aussi de multiplier vos chances que votre dossier soit accepté. Une autre possibilité s’offre également à vous : l'accompagnement d'un courtier qui saura trouver le meilleur financement pour votre projet.

Pour conclure, la présentation d’un dossier à la banque dans le cadre d’un investissement locatif nécessite une certaine préparation. Son acceptation, ou non, par votre établissement dépend de la bonne gestion de vos comptes au préalable, d’une constitution solide et précise du dossier, s’appuyant sur des chiffres fiables, et de votre capacité à défendre la qualité de votre projet le jour J.


Articles liés

Construisez votre parc immobilier simplement, vous aussi, grâce à Masteos
Démarrez maintenant