Gestion

Préparer sa retraite : comment placer son argent

Choisir les bons placements pour sa retraite

L’âge de la retraite est un horizon qui semble lointain pour beaucoup d’entre nous, mais c’est un horizon qui se prépare tôt. Bien préparer sa retraite en effectuant les bons placements est essentiel, car le système actuel et ses avantages semblent voués à disparaître à plus ou moins long terme.

Le système des retraites en France est complexe et comprend de nombreux régimes différents prenant en compte la diversité des situations professionnelles. En règle générale, dans le  secteur privé, la retraite d'un salarié se compose d’un régime de base obligatoire, versé par l’assurance retraite (Sécurité sociale) et d’un régime complémentaire également obligatoire versé par l’Agirc-Arrco.

Même si le débat est passé au second rang depuis mars 2020, les  incertitudes introduites par  la réforme des retraites et les décotes pouvant intervenir à terme appellent à  prendre les devants en mettant en place une stratégie patrimoniale pendant que vous êtes en activité. Quelle que soit l’évolution de cette réforme, votre pension de retraite n'atteindra jamais le niveau de vos revenus d'activité actuel. Cela aura un impact sur votre niveau de vie futur qu’il vaut mieux anticiper dès à présent.

En argent comme en toute chose, il ne faut pas mettre ses œufs dans le même panier. Pour cela, vous devez envisager plusieurs pistes pour placer votre argent, de manière à avoir un portefeuille équilibré au moment de dire adieu au monde du travail.

Un bon point de départ pour une stratégie patrimoniale peut se baser sur trois types de placements : l’immobilier, le plan d’épargne retraite et les contrats d’assurances-vie.

L’immobilier

L’achat de sa résidence principale est assurément le premier investissement à opérer si la possibilité se présente. Une fois financée, vous n’aurez plus à supporter de coûts d’habitation autre que les impôts et taxes liées. La résidence principale constitue généralement la première pierre de votre édifice patrimonial et ce placement vous permettra d’aborder votre retraite plus sereinement. Cette base permet d’aller plus loin et d’investir dans l’achat de logements en vue d’en tirer un revenu locatif au moment de la retraite.

Les taux d’intérêt actuels sont particulièrement favorables à l’investissement locatif et offrent des possibilités de financements très intéressantes avec un apport réduit, et couplé à une bonne étude du marché locatif, peuvent vous apporter un complément de revenu dès leur exécution.

Cela permet d’envisager de renouveler plusieurs fois l’opération en utilisant le levier bancaire afin de se constituer un véritable patrimoine immobilier pour la retraite. Vous pourrez profiter pendant toute la vie de l’investissement de la perception des loyers, tout comme vous pouvez le valoriser en empochant une belle plus-value à la revente.

De nombreux investisseurs immobiliers qui anticipent leur retraite sont prêts à consentir un effort d’épargne pendant la durée du crédit, mais vous pouvez tout à fait faire un investissement rentable dès le départ et qui deviendra très intéressant au moment du départ.

Pour un premier investissement, il est courant de s’orienter vers des petites surfaces (studio, T2, etc.) qui sont plus faciles à louer, même si la rotation des locataires est plus élevée, et qui permettront de ne pas trop grever sa capacité d’endettement afin de pouvoir renouveler l’opération plusieurs fois. Vous bénéficierez alors d'options de défiscalisation très intéressantes.

Si vous arrivez à enclencher la machine et à augmenter successivement votre capacité d’emprunt, vous aurez la possibilité et le budget pour vous tourner vers de nouveaux types d’investissements immobiliers, notamment des biens plus prestigieux, soit pour y habiter vous-même au moment de la retraite, soit pour les vendre en misant sur une montée des prix.

Le Plan d’épargne retraite

Le Plan d'épargne retraite est un produit de placement long terme récent, issu du projet de loi PACTE, qui permet de préparer un complément de retraite dès la vie active. Vous pouvez ouvrir votre PER auprès des institutions financières comme les banques, les assurances ou les mutuelles.

Il consiste à cotiser pendant sa période d’activité dans le but de constituer pour la retraite un capital récupérable en une ou plusieurs fois ou versé sous forme de rente viagère. Votre épargne sera valorisée selon le profil de risque que vous aurez défini avec votre établissement. Les actifs où seront placés votre épargne seront ainsi plus ou moins risqués - et donc plus ou moins rémunérateurs - selon le temps qui vous sépare de la retraite, mais aussi selon la performance souhaitée.

Pendant la période d’épargne, le capital est indisponible sauf dans les cas prévus par la loi, comme l’achat de la résidence principale ou le décès d’un conjoint. C’est donc un placement au long cours, dont vous récoltez les fruits à l’âge de votre retraite.

Ce nouveau produit proposé depuis le 1er octobre 2019 offre la possibilité de constituer une épargne retraite à double titre : à titre individuel, mais aussi dans le cadre de l’entreprise, par le biais d’un plan d’épargne retraite collectif.

Le Plan d'épargne retraite est une retraite par capitalisation investie dans des titres financiers et les versements sont déductibles, sous certaines conditions, du revenu imposable.

Les contrats d’assurance-vie

Le contrat d’assurance-vie convient également à un placement en vue de préparer sa retraite, et demeure l'un des préférés des Français. Il permet de constituer un capital financier sur la durée tout en bénéficiant d’un régime fiscal particulier et avantageux si le produit est détenu plus de 8 années consécutives. Il n’est pas si différent du PER puisque les deux fonctionnent de la même manière autant sur la souscription que les modes de versements ou la possibilité de désigner un bénéficiaire en cas de décès.

Ce type de contrat offre une large gamme de supports qui vous laissent arbitrer entre rendement et garantie du capital. Les assurances-vie monosupport sont peu risquées et garantissent de récupérer son capital, mais sont peu rentables. À l’inverse, un contrat multisupport peut offrir des perspectives plus intéressantes en investissant dans des actifs plus risqués.

La principale différence avec le PER réside dans la possibilité de sortir son capital à tout moment avec une fiscalité réduite, ce qui en fait un outil très appréciable pour financer des projets à moyen terme en faisant fructifier votre capital.

Ensemble, ces trois actifs constituent une base solide pour préparer votre retraite et garantir votre niveau de vie au moment de raccrocher les crampons. Cette combinaison bénéficie d’une complémentarité appréciable, puisque dans les trois cas, vous pouvez disposer d’un capital ou d’une rente, voire d’une combinaison des deux.

Vous pourrez ainsi choisir de revendre vos biens locatifs pour constituer un capital et recevoir une rente à travers votre PER, et utiliser votre assurance-vie comme un “relai” entre des étapes importantes de votre vie.

Articles liés

Construisez votre parc immobilier simplement, vous aussi, grâce à Masteos
Démarrez maintenant